Alimentation vivante

Lentilles vertes germées chez les Herbes Aux Soins

Vous connaissez l’alimentation vivante? Manger cru? Il y a les purs et durs qui ont fait le grand saut et ne mangent que du cru, il y a les ‘’raw until 4’’ ce qui signifie qu’ils mangent cru jusqu’à 4h et il y a les comme moi : qui croit en la diversité de l’alimentation. Donc un peu de cru, un peu de viande, un peu de poisson, souvent végé, parfois sans gluten, etc. Ici la variété prime sur les excès ou une mono diète. J’essaie d’apporter la diversité dans nos assiettes afin de participer activement à notre santé au quotidien. Je crois en aucun régime alimentaire strict, à moins d’avoir des allergies et/ou intolérances alimentaires, biensûr!
Il est vraiment bien d’incorporer des aliments crus à notre quotidien. Que ce soit en accompagnement ou en repas complet. Dans le cadre d’une cure de saison, l’alimentation vivante devient une alliée incontestée.

On dit que l’alimentation vivante est un mode de vie qui découle du crudivorisme. Le crudivorisme comprend entre autres, les granivores (on mange principalement des graines), les frugivores (on mange principalement des fruits), les instinctos (complètement nouveau dans mon vocabulaire, mais on y mange de tout sans les mélanger y compris la viande, finalement c’est un peu comme nos jeunes enfants dont rien ne doit être mélangé ou se toucher dans l’assiette!), les liquidariens (on se nourrit principalement de jus), puis,  les adeptes de l’«écologie alimentaire» (manger cru, mais de tout, viandes et insectes, compris). Le point commun de tous ces régimes alimentaires est que les aliments sont consommés majoritairement crus ou en totalité.

C’était pour vous donner une idée générale du concept. Mais, comme j’ai dit, ici ce n’est pas ce que l’on prône. L’idée est plutôt de penser à incorporer  quotidiennement le plus d’aliments crus à notre alimentation. On se retrouvera ainsi à ajouter plus d’antioxydants, de fibres alimentaires à notre alimentation et aussi à diminuer la consommation de matières grasses.

Oui, les crudités sont un bon départ. Mais il ne faut pas oublier les germinations, les pousses, les jus verts, les noix et les graines crues, la lactofermentation, le lait végétal, etc.

On retrouve de plus en plus de produits préparés crus dans les magasins d’aliments spécialisés, quoiqu’il faut être prêt à en payer le prix.

Vous voyez les lentilles vertes germées sur la photo de cet article. Elle proviennent de chez Les petites pousses verts tendres dont Marianne Glazin en est la propriétaire. Elle nous propose différentes recettes dont celle-ci toute simple:

3/4 tasse de lentilles vertes germées

1 carotte râpée

1 poignée de pousses au choix, coupées en deux

huile d’olive, vinaigre de cidre, graines de chanvre, levure alimentaire et sel de sésame

Elle ajoute du feta émietté MAIS ce ne serait, dans ce cas-ci, plus une salade crue…. Il faut savoir ajuster les recettes si l’on veut manger que du cru 🙂

Voici quelques recettes qui se trouvent sur mon blogue et qui sont crues et suffit d’aller  »zyeuter » pour en dénicher d’autres :

Les beurres végés

Salade de légumes racines

Pâtes de zuchini

Couscous de chou-fleur

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à faire le tour de notre site. Vous serez surpris d’y trouver autant d’infos et de produits. Après tout, je suis l’herboriste-apicultrice qui adore cuisiner et vous en faire profiter!