La consoude qui ressoude

La consoude LA plante cicatrisante par excellence. C’est tellement sa spécialité et elle est si efficace dans cette tâche, qu’il faut s’assurer que la plaie n’est pas infectée avant de l ’utiliser par crainte que la plaie se referme trop rapidement. C’est tout vous dire sur l’efficacité de cette plante !

Consoude (Symphytum officinale L)

Description : Une plante médicinale de la famille des Boraginacées, Symphytum officinale L. de son p’tit nom latin, on la reconnaît au jardin par son feuillage imposant et très rudes au touché, de par ses fleurs qui ressemblent à de petites clochettes aux teintes roses violacées. Puis assurément, elles bourdonnent d’abeilles et d’insectes pollinisateurs. C’est une plante vivace; TRÈS vivace. Elle peut atteindre jusqu’à 120cm mais cela varie beaucoup en fonction de son emplacement et de la région.

Au jardin :

Pas bonne idée de l’implanter dans nos jardins. On a dit qu’elle était TRÈS vivace….C’est qu’un simple éclat de racine va reproduire un autre plant. Alors faut être bien certain de l’endroit où l’on souhaite l’avoir car une fois en place, même si on souhaite la relocaliser, elle y repoussera. En gros, chaque coup de pelle fera un nouveau plant. C’est un pensez-y bien. Dans la nature, on la retrouve dans les champs gorgés d’eau et les endroits mal drainés. C’est les pieds dans l’eau et la tête au soleil que la consoude aura son bonheur. Personnellement, je trouve cette plante médicinale très jolie sur mon terrain.

On utilise les feuilles de consoude afin de faire un excellent purin afin de le redistribuer aux plantes. On peut aussi utiliser les feuilles fraîches afin de faire un paillis autour de la base des plantes potagères.

La récolte :

J’adore faire la récolte de la consoude. On utilise autant les racines que les feuilles. Faut juste savoir quand récolter quoi et à quelle période. La consoude donne beaucoup au jardin. Je l’explique dans mes quelques vidéos sur le sujet. Il est possible de faire jusqu’à trois récoltes des feuilles durant l’été. Il suffit de couper le plant à la base avant la floraison. Vous allez y voir les nouvelles feuilles, il suffira de couper à cette hauteur. En ce qui concerne la racine, on la récoltera plutôt en automne.

Ça sert à quoi ? :

Cicatriser. Principalement. On en fait des onguents cicatrisants hypers efficaces. On peut aussi en faire des huiles de macération.

Abeilles : Les abeilles et les insectes pollinisateurs en raffolent.

Entorses : On l’utilise sous forme de cataplasme afin de guérir les entorses.

Feux sauvages : La consoude peut entrer dans la composition d’un baume à lèvres contre les feux sauvages, on peut aussi directement appliquer l’huile de macération de consoude sur la plaie.

Fracture : Elle ressoude les os.

Hémorroïdes : On utilisera la consoude en bain de siège afin d’activer la circulation.

Lésions de peau : On utilise cette plante médicinale pour bons nombres de problèmes de peau.  On parle ici de coupures, gerçures, fissures, plaies, piqûres, etc.

Œdème: En cataplasme sur la région affectée par l’œdème, la consoude aidera à la réduire.

Problèmes articulaires : La consoude à une bonne action sur les problèmes articulaires tels l’arthrite et les rhumatismes.

Purin de consoude : J’aime beaucoup en faire. J’utilise le purin à toutes les années dans mes jardins. Le purin servira à nourrir les plantes potagères et celles qui demandent un bon apport en potasse. Excellent pour le sol, ce purin va éloigner les mouches blanches et les pucerons.

Vaginite : L’onguent de consoude sera des plus utiles en externe contre les douleurs causées par les vaginites

Mise en garde/interactions :

La consoude contient beaucoup de tanin. Pour cette raison, on utilisera des outils de transformation ne contenant pas de fer.

C’est une plante très contestée en ce qui attrait à sa prise en interne. Plante dommageable pour le foie à cause de sa concentration en pyrrolizidine.

Cette plante médicinale à la capacité à d’absorber les métaux lourds présents dans le sol, il serait avisé de ne pas récolter la consoude qui pousse sur un terrain contaminé ou risque de l’être.

Ne pas prendre cette plante enceinte ou celle qui allaitent (en interne)

Chez les Herbes Aux Soins, vous pouvez vous procurer l‘huile de macération et l’onguent en tout temps. Il est possible d’avoir des plants frais et de la racine en saison de récolte.

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à nous en faire part.

N’oubliez surtout pas : Que la santé est votre bien le plus précieux. Nous déconseillons en tout temps l’auto diagnostique et suggérons de consulter un thérapeute de la santé pour un diagnostic approprié. Les Herbes Aux Soins, ainsi que ces représentants, ne peuvent être tenu de l’interprétation personnel ainsi que les applications faites suite à cette lecture. N’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous référer au besoin.

Nous avons de l’huile de macération de consoude pour vous faciliter la tâche lors de votre prochaine confection d’onguent. Suivez ce lien pour plus de détails