Douce, douce la guimauve

La douce guimauve

Cette journée-là, j’étais la meilleure mère au MONDE. Je venais de faire le tour du jardin avec ma fille, qui même très jeune, s’intéressait beaucoup aux plantes. Encore aujourd’hui, elle gambade dans les jardins à la recherche de fleurs et fines herbes à cuisiner. Cette journée-là, elle est restée fixé sur les fleurs de guimauve, car elle savait très bien qu’après les fleurs venait le fruit. Et cueillir des guimauves au jardin semblait être le summum du haut de ses 4 ans.

Bon, on a du jaser. C’est la racine de la guimauve qui est a l’origine de la friandise qu’elle souhaitait voir apparaître, de la racine et bien du sucre. Il n’y aurait donc  pas guimauves grillées au feu de camp ce soir-là. Mais malgré la déception, je suis persuadé qu’elle en garde un doux souvenir.

La guimauve, il suffit de la toucher pour aimer. Suffit de la toucher pour avoir un avant goût de ses propriétés.

Guimauve (Athaea officinalis)

Description : La guimauve est une très grande vivace au port généralement solide et droit. Elle peut atteindre 1 à 1.5 m. Son nom latin est Athaea officinalis de la famille des Malvacées. La plante complète est rempli de fins poils qui la rende très douce au touché. Les feuilles d’un vert grisâtre dont on ne se tanne de toucher, les racines sont fasciculées et assez nombreuses. Les fleurs se pointent le bout du nez vers la fin juillet. Elles sont généralement blanches rosâtres avec une pointe de rouge à l’intérieur (les anthères sont rouges).

Au jardin : Elle est très belle au jardin. Il suffit de la mettre en arrière plan car elle est assez imposante. Il serait possible d’en faire une allée complète pour faire un mur végétal afin de séparer deux sections du jardin. Ses fleurs sont petites mais abondantes et son port est des plus intéressants.

La récolte : On aime tout de la guimauve. La racine, les feuilles et les fleurs. Vous pouvez vous référer à cet article sur les méthodes de récolte des plantes médicinales.

Ça sert à quoi ? : C’est pour son mucilage qu’on l’aime. Ses principaux champs d’expertise sont au niveau du système digestif et respiratoire. Quoi qu’elle nous garde quelques surprises. J’ai bien dire que c’est une plante qui adoucit tout sur son passage en mimant le passage de la bouche à l’anus ! C’est également une plante comestible. On peut manger toutes les parties de cette plante. Les feuilles tels des épinards, les fleurs en confiseries et décoration de salade et les racines sont aussi utilisées en confiserie (très rarement de nos jours car substituées par du collagène animal) mais aussi en légumes vapeurs.

Maux de dent : On donne la racine à mâcher aux enfants qui vont leurs dents. Elle est émolliente et adoucissante à souhait.

Lactation : Aide à produire du lait de bonne qualité.

Maux de gorge : Qu’on l’ utilise en tisane ou dans la confection d’un sirop, elle vous sera des plus utiles en cas de maux de gorge, irritation, enrouement, etc. Bref, toutes les irritations des voies respiratoires.

Diarrhée : La guimauve est une excellente plante à utiliser lorsque l’on a de l’inflammation au niveau des organes internes afin d’adoucir les muqueuses. Que ce soit après une période de diarrhée ou à cause d’une maladie chronique, la guimauve vous sera bien utile.

Constipation : Je l’ai dit; elle adoucit !

Colon irritable : Dans le même ordre d’idée que pour la diarrhée.

Soins de peau : On l’ajoute aux préparations de crème de visage afin d’aider aux différentes irritations de la peau ( acné, roséole, rosacée etc.)

Cystite : Alliée des femmes qui ont tendance à faire des infections de la vessie.

Ici on en fait un excellent concentré liquide, on aime bien avoir des feuilles et des racines en toute saison afin de se faire une tisane ou un sirop au besoin. À l’automne, on fait généralement un appel à tous, lorsqu’il est temps de récolter les racines. C’est le seul moment de l’année où il vous sera possible d’en obtenir des fraîches.

Mise en garde/interactions :

Pas grand chose à signaler ici outre qu’elle adoucit. Oui je me répète. Mais certaine personne pourrait y être plus sensible que d’autres. Il y a aussi le fait que lorsque le mucilage (composé actif contenu dans la racine de cette plante médicinale) et consommé avec des produits riches en tanin, pourraient former un composé toxique pour l’organisme. Il sera donc conseillé d’espacer la consommation de guimauve et celles de tanin. (source passeport santé)

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à nous en faire part.

N’oubliez surtout pas : Que la santé est votre bien le plus précieux. Nous déconseillons en tout temps l’auto diagnostique et suggérons de consulter un thérapeute de la santé pour un diagnostic approprié. Les Herbes Aux Soins, ainsi que ces représentants, ne peuvent être tenu de l’interprétation personnel ainsi que les applications faites suite à cette lecture. N’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous référer au besoin.

.