L’échinacée cette fierté des plantes médicinales

J’en ai pris du temps avant d’en jaser de cette plante médicinale pourtant si connue. Même si elle fait partie intégrante des jardins, je l’ai boudée plusieurs années. Je crois que c’est précisément à cause de sa grande notoriété que je l’ai ignoré. J’aime bien les laisser pour compte, alors je me suis concentré sur d’autres plantes le temps que mes plants arrivent à maturité afin d’en faire la récolte. Puis y’a que les grandes pharmaceutiques se sont emparées de ses propriétés incroyables et en ont fait une vache à lait dans le domaine. Le bon côté est que l’échinacée s’est fait connaître, le moins bon côté c’est qu’elle s’est fait connaître à tort et à travers.  Je soupçonne que son succès populaire lui vient aussi de son look majestueux. Beaucoup plus glamour sur un pot de comprimés qu’une photo de la Bourse-à–Pasteur; disons.  Elle a tellement été récoltée, qu’elle est maintenant sur la liste des plantes en danger aux US…. Je continue donc mon petit bout de chemin en m’assurant qu’elle ait toujours sa place dans mes jardins afin de la garder vivante.

Échinacée (Echinacee angustifolia, pallida et purpurea)

Description :

C’est généralement les trois variétés dont il est le plus question en herboristerie traditionnelle.  De la famille des Astéracées, cette plante médicinale est une vivace que l’on adore aux jardins grâce à son port robuste et bien droit. Selon l’espèce elle peut mesure de 50cm à 1mètre. Certaine personne la confonde avec les rudbeckies mais une fois que l’on arrive à en reconnaître les différences, y’a plus d’erreur possible. C’est au sommet de la tige que la fleur se dresse, les capitules bien bombés dont les pétales pointent vers le sol. Les couleurs peuvent varier aussi selon la plante d’un rose pourpré plus ou moins foncé.

Au jardin :

Dans les jardins de plantes médicinales, en bordure de boisé, en plate-bande, en champs fleuris, l’échinacée y prend la place qu’il lui revient. Elle aime les sols bien drainés et le soleil. L’échinacée est une plante énormément visitée par les abeilles et les insectes pollinisateurs. Elle a toujours de la visite. Selon la variété, on prendra soin de bien la positionner car elle peut atteindre près d’un mètre en hauteur.

La récolte :

En herboristerie traditionnelle, on récolte la racine de troisième année. Il est donc important de planter à tous les années  afin de ne pas épuiser cette fleur à force de récolte. Il est aussi possible de récolter la fleur et la feuille d’ Echinacea purpurea.

Ça sert à quoi ? :

C’est la partie intéressante. J’aimerais par contre mentionner que l’échinacée est une plante médicinale qui travaille bien lorsque nous commençons à être malade. Ce n’est pas tant une bonne plante à prendre en prévention. À moins de la prendre sur une courte période lorsque les enfants sont malades et que l’on souhaites préserver.  Et non, désolée pour tous ceux qui s’en avalent des comprimés tout l’hiver juste pour être certain de ne pas être malade.

Arthrite : Afin de soulager les crises d’arthrite

Assimilation des vitamines et minéraux : Peut être intéressante à prendre en période de carence

Champignons : Elle sera bonne plante à utiliser en cas d’infection par des champignons tel le pied d’athlète

Convalescence : À prendre avant et après une intervention chirurgicale afin de limiter les risques d’infection suite à la chirurgie.

Eczéma suintant : En interne et en compresse afin de faire sécher la plaque

Impédigo : En externe sur la plaie, l’échinacée jumeler à d’autre plante médicinale serait un bon choix.

Laryngite : Très efficace afin de soulager les symptômes d’une laryngite. À prendre dès l’apparition des premiers symptômes.

Rhume : Très efficace afin de soulager les symptômes du rhume. À prendre aux tous premiers symptômes.

Sinusite : Très efficace afin de soulager les symptômes de la sinusite. À prendre dès l’apparition des premiers symptômes.

Vaginite à répétition : L’échinacée peut entrer dans les plantes à prendre afin de réduire la répétition de vaginite chez certaines femmes

Mise en garde et interactions :

Cette plante devrait être prise à court terme. Pour des maladies chroniques, il serait mieux de se tourner vers d’autres choix de plantes médicinales.

L’échinacée combinée à un traitement d’antibiotique en bonifie les effets.

L’échinacée agirait sur les immunosuppresseurs. Il est donc déconseiller de les combiner.

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à nous en faire part.

N’oubliez surtout pas : Que la santé est votre bien le plus précieux. Nous déconseillons en tout temps l’auto diagnostique et suggérons de consulter un thérapeute de la santé pour un diagnostic approprié. Les Herbes Aux Soins, ainsi que ces représentants, ne peuvent être tenu de l’interprétation personnel ainsi que les applications faites suite à cette lecture. N’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous référer au besoin.