Molène (Verbascum thapsus L.)

J’aime bien la molène. Lorsque nous sommes emménagés ici, il n’y avait pas l’ombre d’une rosette de molène au sol. Rien nada. Probablement que je ne regardais pas à la bonne place. Puis une année, je remarque cette immense rosette au sol. Très heureuse la fille, car cette immense rosette était annonciatrice qu’un incroyable plant pour l’année suivante. Le temps passe, puis la saison suivante arrive. C’est avez grande fierté que je regarde cet immense plan de molène pousser à l’ombre d’un pin, tout près de la rivière. Puis une belle journée de juillet, alors que je contemple avec orgueil MON SEUL plan de molène de part la fenêtre; je vois arriver mon jeune garçon, épée en main, prendre mon plan de molène pour un terrible ennemi à abattre. Et vlan. 2-3 coups d’épée sont venus à bout de ma récolte de la saison !

Heureusement que la molène pousse très bien chez moi depuis. Je soupçonne le guerrier d’avoir eu recours à l’hampe floral de la molène en guise d’épée à quelques reprises, projetant des semences partout sur le terrain. Je ne lui en tiendrai donc pas rigueur.

Molène (Verbascum thapsus L.)

Description :

Vous aurez donc compris que la molène est une plante bisannuelle. Ce qui signifie que l’an 1, elle fait une rosette au sol, puis c’est à l’an 2, que la fleur en forme d’épi pousse. Les feuilles que composent la rosette ont l’apparence laineuse. Elles sont vertes grisâtres, très épaisses et garnies de poils. La tige comporte aussi des feuilles, mais celles-ci sont moins imposantes. De petites fleurs jaunes poussent en épi au bout de la tige principale. On voit aussi des tiges secondaires avec des fleurs. Les petites fleurs de molène s’ouvrent le matin. Elles seront fécondées assez rapidement avant de faner le soir venu. C’est au stade de rosette que les gens ont le plus de difficulté à la reconnaître et auront tendance à la confondre avec d’autres plantes du même type.

Au jardin :

Si vous avez des jardins de plantes médicinales, vous allez la laisser pousser où elle le veut bien. Par contre ce n’est pas une plante habituellement utilisée dans les jardins ornementaux.  Habituellement, les gens aiment pas trop son look. Oui mais pas dans ma cours, genre de discours. Pourtant c’est une plante fascinante autant un niveau du toucher que dans l’observation de la floraison de ces minis fleurs jaunes. La molène pousse bien plein soleil dans un sol bien drainé.

La récolte :

On utilise soit les fleurs soit les feuilles. Donc les feuilles la première année lors de la formation de la rosette et les fleurs en deuxième année. On portera attention au temps où l’on récolte les feuilles car étant près du sol, elles ont tendances à se couvrir de terre facilement, particulièrement après une pluie. La fleur accomplie son cycle en une journée. On la récoltera en début d’après-midi, à tous les jours car le soir venu elle sera fanée. On fait de l’huile de macération avec les fleurs et on fait sécher les feuilles pour les utiliser en infusion.

Ça sert à quoi ? :

Elle est très populaire pour son action sur les voies respiratoires et pour son action sur les otites.

Tabac : Une des plantes fétiches, qui entre dans les compositions des substituts de tabac.

Arthrite : En infusion la molène aide aux douleurs arthritiques en délogeant les accumulations et dépôts au niveau des jointures.

Asthme : La molène est une bonne plante à inclure dans un protocole de guérison de l’asthme.

Bronchites : Jumelée à d’autres plantes, la molène sera tout indiquée en cas de bronchite ayant la propriété de dilater les bronches.

Hémorroïdes : Soulage les hémorroïdes. Elle peut être utilisée seule sous forme d’huile de macération ou en mélange avec d’autres plantes en bain de siège.

Otite : Plus besoin de faire de pub pour la molène et son action sur les oreilles. C’est en fait l’huile de macération de molène que l’on utilisera afin de soigner les otites et maux d’oreilles sans antibiotique. On vous suggère la lecture de cet article pour en savoir plus sur le sujet.

Rhumatismes : En externe, localement et pris en infusion la molène aidera par son action anti-inflammatoire.

Toux : C’est les feuilles de première année qui sont récoltées et infusées afin de soigner la toux. La molène à une excellente action sur les voies respiratoires. Elle aidera également à l’évacuation de mucus.

Torticolis : Huile de macération de molène pour faire un massage en cas de torticolis.

Mise en garde/interactions :

Les feuilles de molène sont couvertes de duvet. Il faut faire attention d’utiliser un filtre très fin afin de ne pas laisser passer ces poils, qui pourraient être irritants pour la gorge et les voies respiratoires.

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à nous en faire part.

N’oubliez surtout pas : Que la santé est votre bien le plus précieux. Nous déconseillons en tout temps l’auto diagnostique et suggérons de consulter un thérapeute de la santé pour un diagnostic approprié. Les Herbes Aux Soins, ainsi que ces représentants, ne peuvent être tenu de l’interprétation personnel ainsi que les applications faites suite à cette lecture. N’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous référer au besoin.