Plantain (Plantago major L.)

PlantainPlantain (Plantago major L.)

C’est une fierté d’avoir cette plante dans mon gazon. Signe d’une terre compacte ? Oui et puis  ? J’opte pour le multiculturalisme dans mon gazon et comme je le laisse souvent poussé pour faire butiner mes abeilles du trèfle qui y pousse, le plantain à tout le loisir de croître sans crainte des lames de la tondeuse.

Description :

Cette plante vivace est omniprésente dans nos gazons. Il en pousse partout. Elle est très facile à reconnaître de part les veinures partant de la base de la feuille allant vers le haut, très saillantes au revers de la feuille. Au printemps on y voit une petite rosette au sol, la plante prendra en expansion tout le long de la saison pour ensuite développer un épi d’où vont éclore les fleurs.  Rien de spectaculaire dans la floraison, on aime le plantain pour ces feuilles d’un vert foncé

Au jardin :

Bon habituellement ce n’est pas trop l’endroit où on souhaite y voir pousser le plantain. Quoi que le plantain offre un feuillage vert assez dense qui pourrait être joli. Avoir sous la main du plantain lancéolé, j’en ajouterai volontiers à mes jardins. L’appel est lancé !

La récolte :

On récolte les feuilles avant la floraison. On en fait une huile de macération qui sera fort utile dans la confection d’onguent.  Il est aussi intéressant à l’automne d’en récolter les graines, simplement en pressant les doigts le long de l’épi. Comme les graines sont dans une enveloppe, il faudra les passer sous le pilon avant de les ajouter à nos mets. Il est possible de faire sécher le plantain. Mais il est si présent sur une longue période de temps que faut mieux l’utiliser frais et se tourner vers autre chose les quelques mois de l’année où la neige nous empêche d’en profiter.

Ça sert à quoi ? :

Le plantain nettoie. Il est donc utile d’en consommer frais pour aider le corps à se purifier au printemps et tout le long de l’été. Les feuilles peuvent être incorporés aux jus verts. Quoi que cette recette n’en contient pas, elle est facilement adaptable. On peut utiliser les feuilles fraîches pour les tisanes chaudes ou froides. On l’ajoute également  à nos salades.  C’est la plante chouchou pour les démangeaisons (lire ici : herbe à puces, piqûres d’insecte, eczéma etc.) mais également contre l’enflure et les ampoules aux pieds. Mal pris, il est toujours possible d’en mâcher quelques feuilles et d’appliquer la bouilli verte directement sur votre piqûre. Pour les plus prévoyants, il est donc assez intéressant de se procurer un onguent tout usage contenant du plantain. Le plantain est également reconnu pour ses bienfaits au niveau des voies respiratoires. On voit effectivement du sirop de plantain sur le marché. C’est un de nos projets pour le prochain mardi thématique. On se basera sur cette recette pour les ratios. On vous en donne des nouvelles; promis.

Le plantain offre beaucoup plus et aide de nombreux autres systèmes que ce qui est mentionné ici. Si j’ai réussi à piquer votre curiosité avec cette plante et qu’il vous intéresse d’en savoir plus. Ouvrez vos livres (ou internet), vous y trouverai une mine d’information sur le sujet.

Mise en garde/interactions :

aucune connue

N’oubliez surtout pas : Que la santé est votre bien le plus précieux. Nous déconseillons en tout temps l’auto diagnostique et suggérons de consulter un thérapeute de la santé pour un diagnostic approprié. Les Herbes Aux Soins, ainsi que ces représentants, ne peut être tenu de l’interprétation personnel ainsi que les applications faites suite à cette lecture. N’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous référer au besoin.