Tussilage

Tusssilage

TussilageTussilage

Description : La première fleur du printemps. Enfin dans notre petit coin de pays ! On l’attend toujours avec impatience. Elle est le signe que la vie reprend après un cycle de dormance. C’est une vivace dont le nom latin est : Tussilago farfara. Certains auront tendance à la mélanger avec le pissenlit. Quoi que si l’on observe bien le tussilage on peut remarquer que les fleurs poussent bien avant les feuilles de celle-ci. C’est ainsi qu’elle fût jadis appelée ‘’ Filius ante patrem’’ Autrement dit  le « fils avant le père’’

Au jardin : Personnellement je ne m’y suis jamais essayé. Sachant que le tussilage aime les sols accidentés et remués… Elle est l’une des premières plantes à s’installer naturellement à un endroit pour éviter l’érosion du sol. C’est donc en bordure de la rivière et des fossés que je la récolte.

La récolte : Comme c’est la première fleur à se pointer, il est difficile de la manquer. (en autant que l’on regarde au bon endroit !)Une petite tournée en bordure de la rivière à la recherche des premiers signes en avril est de mise. Car c’est au mois d’avril qu’elle se pointe et les fleurs seront présentes pour environ 2 semaines, sans plus. Il faut donc être alerte si l’on ne veut pas manquer la floraison.  On la récolte fraichement éclose pour en faire diverses transformations thérapeutiques. On récolte également la feuille; lorsqu’elle apparait plus tard en saison. Certains nomment le tussilage : pas d’âne. C’est en lien avec la forme de son feuillage qui peut ressembler à l’empreinte d’un âne.

Ça sert à quoi ? : Son nom latin décrit bien ses propriétés médicinales : Tussilago provient du latin tussis = « toux » + agere = « chasser’’. C’est donc sans surprise qu’elle est très largement utilisée dans les confections médicinales traitant les infections respiratoires, plus particulièrement la toux. On en fabrique un excellent sirop contre la toux, des infusions, miel de tussilage ainsi que des pastilles. Encore une fois, on peut s’émerveiller des plantes médicinales : Le tussilage arrive juste à temps pour les rhumes printaniers. Les fleurs et feuilles du tussilage sont également comestibles. Certains iront même jusqu’à la fumer pour contrer la toux. Soit dit en passant, on n’a jamais testé cette façon de faire….Vous m’en donnerai des nouvelles, si vous vous laissez tenter par l’expérience.

Mise en garde/interactions : La plante contient, en petite quantité, un alcaloïde qui est toxique pour la cellule hépatique. Les avis sont partagés en lien avec le dosage qui serait nuisible. On la déconseillée donc pendant la grossesse, l’allaitement, enfants (0-5 ans) et dans les en cas de maladie du foie.

Informez-vous de notre concentré liquide de tussilage. On fait aussi connaitre cette plante lors des sorties d’identification et les ateliers donnés durant sa floraison car une fois bien identifiée, il vous est possible de la récolter et soigner votre toux.

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à nous en faire part.

N’oubliez surtout pas : Que la santé est votre bien le plus précieux. Nous déconseillons en tout temps l’auto diagnostique et suggérons de consulter un thérapeute de la santé pour un diagnostic approprié. Les Herbes Aux Soins, ainsi que ces représentants, ne peuvent être tenu de l’interprétation personnel ainsi que les applications faites suite à cette lecture. N’hésitez pas à communiquer avec nous, il nous fera plaisir de vous référer au besoin.